Ce site utilise ses propres cookies et des cookies tiers. Certains de ces cookies sont indispensables au bon fonctionnement du site. Pour autoriser ou limiter les catégories de cookies, ou pour obtenir plus d'informations, configuration personnalisée.

De quoi s'agit-il?

Le chalazion, ou kyste de Meibomius, consiste en une inflammation granulomateuse chronique et stérile des glandes de Meibomius secondaire à la rétention de sa sécrétion graisseuse, ce qui provoque une lésion nodulaire au niveau des paupières. Il peut apparaître à tout âge et de façon récurrente.

 

Symptômes

Il se présente généralement sous la forme d'un nodule de consistance dure et indolore. Parfois, il peut se surinfecter (orgelet) provoquant des douleurs aux paupières et des rougeurs, ou encore s'accompagner de sécrétions purulentes.

 

Quand consulter votre ophtalmologue?

En cas de rougeur des paupières ou de douleur, il faut consulter un ophtalmologue car il s'agit de signes indiquant généralement une surinfection, pour pouvoir ainsi commencer le traitement approprié le plus tôt possible.

Même s'il se présente comme une lésion indolore et dont la taille demeure stable, mais qu'il est difficile pour le patient de l'accepter esthétiquement, nous vous recommandons de consulter un ophtalmologue.

Causes et facteurs de risque

Il est fréquent qu'il survienne dans le cadre d'une maladie dermatologique telle que l'acné rosacée et soit associée à une blépharite. Chez les enfants, elle peut être associée à une hypermétropie non corrigée.

 

Prévention

 

Pour éviter l'apparition des chalazions (ainsi que des orgelets), il faut privilégier une alimentation riche en acides oméga 3, ainsi qu'une bonne hygiène des paupières, masser les paupières et bien nettoyer la base des cils avec des lingettes spécifiques. Tout aussi important est le nettoyage du maquillage (comme le mascara ou l'eyeliner) qui affecte directement la zone de sortie de ces glandes.

Chez les patients ayant des antécédents d'acné rosacée, de chalazions récurrents ou de blépharite, il est essentiel d'être suivi par un ophtalmologue pour une bonne prise en charge des facteurs de risque.

Traitement

Environ un tiers des cas disparaissent spontanément, il n'est parfois donc pas nécessaire de lancer un traitement. Cependant, on opte généralement pour un traitement qui consiste en un massage des paupières utilisant de la chaleur et des lingettes spécifiques, en plus qu'une lubrification adaptée à la surface oculaire.

Si il se présente sous forme d'orgelet, il faudra faire usage d'une pommade antibiotique et anti-inflammatoire. Ce n'est que dans pour cas isolés qu'on aura recourt à des antibiotiques par voie orale.

Les lésions kystiques et persistantes, si elles causent une gêne ou problème esthétiquement au patient, devrons être traitées par ablation chirurgicale. Si elles se situent près du point lacrymal ou sur le bord libre de la paupière, on injecte une petite dose de corticostéroïdes.

Profesionnels qui traitent cette pathologie

Questions fréquentes

  • On parle d'une pathologie bénigne s'agissant d'un processus inflammatoire chronique. Uniquement dans les cas avec des récidives fréquentes une biopsie devra être conduite afin d'exclure toutes lésions malignes.

  • Il peut être récurrent, surtout en cas de blépharite associée. Cependant, sa prévention (oméga 3, hygiène des paupières) est simple et très efficace.

  • Il s'agit d'une lésion des paupières et n'a donc pas d'incidence sur la vision. Ce n'est uniquement dans les cas où le chalazion est de taille importante et situé sur la paupière supérieure qu'il peut induire une petite variation de la graduation (changements d'astigmatisme) mais ils n'entraînent pas de perte de vision.

  • Un tiers des cas ne nécessitent pas de traitement et, très fréquemment, un massage thermique sur la zone suffit à la faire disparaître. Il est toujours conseillé d'aller chez l'ophtalmologue pour suivre le traitement indiqué pour chaque cas.

  • Vous n'aurez pas de cicatrice car il s'agit d'une procédure simple (qui ne nécessite dans la majorité des cas aucunes sutures), de plus les plis naturels de la peau des paupières sont utilisés pour que les incisions ne soient pas visibles. Par ailleurs, certains cas peuvent être traités de l'intérieur.

  • En effet, de nombreux cas qui se produisent quand les patients se trouvent en situation de stress.  

  • Il existe de nombreux remèdes maison, que ce soit la camomille, ou encore de placer sur l'oeil un œuf dur fraîchement cuit, une bague ou une pièce de monnaie. Tous ces remèdes se justifient par l'application de chaleur, mais il n'a pas été démontré qu'ils fonctionnent. Pour cette raison, nous vous conseillons de vous rendre chez un ophtalmologue qui vous indiquera les produits spécifiques à utiliser et vous montrera également comment réaliser un nettoyage optimal des paupières.

Newsletter