Ce site utilise ses propres cookies et des cookies tiers. Certains de ces cookies sont indispensables au bon fonctionnement du site. Pour autoriser ou limiter les catégories de cookies, ou pour obtenir plus d'informations, configuration personnalisée.

La famille Barraquer se consacre depuis 140 ans à la médecine oculaire. Le professeur Ignacio Barraquer, appartenant à la deuxième génération d'ophtalmologistes, est entré dans l'histoire se révélant visionnaire en pariant en pleine période d'après-guerre espagnole sur la construction du Centre d'Ophtalmologie Barraquer, le premier hôpital en Espagne dédié exclusivement au traitement des déficiences visuelles.

L'ouverture du Centre en 1941 a suscité un important intérêt international grâce au succès et à l'impact de son travail médical. De plus, ses styles Art déco et Bauhaus, ont également fait de lui une source de fierté pour les Barcelonais et un emblème architectural de la ville.

Après près de 80 ans de succès et après avoir attirer des patients du monde entier, le Centre poursuit son projet initial et a sû consolider sa position grâce à l'intégration de techniques et de traitements révolutionnaires qui l'ont conduit à être reconnu comme une entité pionnière dans sa spécialité. Faites connaissance avec les quatre générations d'ophtalmologistes qui ont rendu tout cela possible.

José Antonio Barraquer Roviralta

Il inaugure le service ophtalmologique de l'ancien hôpital de la Santa Creu.

 

Il est nommé premier professeur en ophtalmologie d'Espagne.

Il fonde la société ophtalmologique de Barcelone.

Ignacio Barraquer Barraquer

Il obtient son doctorat en médecine avec les plus hautes disctinctions.

Il a révolutionné le monde de ophtalmologie avec l'invention de l'érysiphage, un appareil de production de vide réglable qui a facilité l'extraction du cristallin. Il décrit la procédure comme phacoérèse (du grec, phakós = cristallin et erysis = cueillir).

 

Il est nommé professeur en ophtalmologie.

 

Il monte un service d'ophtalmologie à l'hôpital de la Santa Creu i Sant Pau.

Inauguration du Centre d'Ophtalmologie Barraquer, le premier centre monographique pour cette spécialité en Espagne. Il conçoit le bâtiment en collaboration avec l'architecte et designer Joaquín Lloret Homs. Pour son association des styles Art Déco et Bauhaus, l'édifice deviendra un emblèmatique à Barcelone.

Avec sa femme, il fonde l'Instituto Barraquer, une association scientifique indépendante et autofinancée dédiée à la recherche et à l'enseignement ophtalmologiques, à l'échange d'idées et de découvertes scientifiques, à la diffusion de thérapies médicales et chirurgicales et à la promotion générale de l'ophtalmologie. Actuellement, l'Institut est rattaché à l'Université autonome de Barcelone (UAB).

José Ignacio Barraquer Moner

Il développe la kératoplastie réfractive, une technique innovante adoptée par tous les ophtalmologistes du monde.

Il devient le précurseur de la chirurgie réfractive grâce au développement d'une technique permettant de corriger chirurgicalement la myopie, l'hypermétropie et l'astigmatisme. La procédure, connue sous le nom de kératomileusis, consiste à retirer la cornée défectueuse, la congeler, lui donner la frome adaptée puis la décongeler avant de la retransplanter dans l'œil.

 

Joaquín Barraquer Moner

Il découvre l'action de l'alphachymotrypsine sur la zonule humaine et développe la technique de zonulolyse enzymatique, une intervention chirurgicale qui facilite grandement l'extraction de la cataracte.

 

Avec son père, Ignacio Barraquer Barraquer, il présente de nouveaux modèles de blocs opératoires spécialement conçus pour l'enseignement. Le dôme transparent, qui permet aux médecins observateurs d'assister à des interventions à une distance minimale du champ opératoire, constitue une caractéristique distinctive. 

Avec son père, il fonde la Banque des Yeux pour le Traitement de la Cécité, la première en Europe continentale.

 

Avec son frère, José Ignacio Barraquer Moner, il développe un microscope spécial pour la microchirurgie avec lampe à fente.

 

En collaboration avec Hans Litman, ingénieur optique au sein de l'entreprise technologique Zeiss, il conçoit un autre microscope spécial pour vidéofilmer la microchirurgie oculaire. Les images sont diffusées en direct sur un canal interne permettant de voir les interventions du même point de vue que le médecin qui procède à l'opération, ce qui représente une grande innovation dans l'enseignement médical.

 

 

Il est nommé professeur en chirurgie oculaire à l'UAB.

Il modernise et étend sur deux étages le Centre d'Ophtalmologie de Barraquer.  

Il ouvre l'École professionnelle de spécialisation ophtalmologique, rattachée à la Faculté de médecine de l'UAB.

Avec ses enfants, le Dr Elena Barraquer et le professeur Rafael I. Barraquer, il crée la Fundación Barraquer, un organisme à but non lucratif qui contribue au développement de l'ophtalmologie et facilite l'accès aux soins pour les personnes du monde entier.

 

La greffe du permier œil de vision artificielle bionique en Espagne, est conduite au Centre par le Dr Jeroni Nadal. Ce dispositif, appelé Argus II, restitue une partie de la vision aux patients atteints de cécité absolue due à une rétinite pigmentaire.

 

Rafael I. Barraquer

Il prend la direction médicale du Centre après la mort de Joaquín Barraquer Moner. 

 

Il est élu président de l'European Association for Vision and Eye Research (EVER), prestigieuse association scientifique qui rassemble près d'un millier de chercheurs dans les domaines de l'ophtalmologie et des sciences de la vision.

 

Il est nommé professeur en ophtalmologie par l'Université Internationale de Catalogne (UIC) et préside la 36ème édition du Congrès mondial d'ophtalmologie.

 

Newsletter