Ce site utilise ses propres cookies et des cookies tiers. Certains de ces cookies sont indispensables au bon fonctionnement du site. Pour autoriser ou limiter les catégories de cookies, ou pour obtenir plus d'informations, configuration personnalisée.

Qu'est-ce que la membrane amniotique?

La membrane amniotique est un tissu vasculaire semi-transparent qui provient du placenta. Il est isolé dans des conditions strictes de stérilité après l'accouchement et traité dans la banque de tissus agréée par l'autorité sanitaire.

Elle peut se présenter sous la forme d'une feuille cryoconservée pouvant être implantée dans l'oeil après décongélation, ou sous forme de poudre lyophilisée qui, après avoir été préparée dans des conditions stériles, peut être utilisée sous forme de collyre. Il peut également se présenter sous la forme d'une feuille lyophilisée conçue pour une implantation directe dans l'œil.

Le tissu amniotique est idéal comme armature pour la croissance épithéliale. Il est connu pour ses propriétés antiangiogéniques, anti-inflammatoires et antibactériennes. Il aide à la cicatrisation des lésions.

La membrane amniotique est également utilisée dans les laboratoires pour cultiver des cellules, comme armature pour l'ingénierie tissulaire.

Quelles sont les indications de cette chirurgie?

La greffe de membrane amniotique est indiquée pour les urgences en cas de brûlures chimiques graves de l'œil et en cas de syndrome de Stevens Johnson en phase aiguë, quand il y a une perforation imminente de l'œil.

Elle est également indiqué comme substitut du tissu conjonctival après résection d'un gros ptérygion, en cas de ptérygion récurrent où il n'y a pas assez de conjonctive saine pour une autogreffe.

Elle peut également être utilisée dans les cas de tumeurs de la surface oculaire pour couvrir la zone exposée. Mais également pour corriger les anomalies des paupières, telles que les brûlures chimiques évoquées plus haut, la pemphigoïde cicatricielle oculaire, le syndrome de Stevens Johnson.

Elle peut être implantée dans la cornée en cas de défaut épithélial persistant, de kératopathie bulleuse, de kératopathie en bande calcifiée, d'ulcères cornéens profonds et de petites perforations cornéennes.

Comment procède-t'on?

Dans des conditions stériles, après décongélation de la membrane amniotique cryoconservée, le chirurgien mesure la taille du défaut à couvrir, coupe et adapte la membrane à la taille appropriée et la place au-dessus du tissu conjonctival ou cornéen.

Elle peut être appliquée avec des sutures très fines ou avec un adhésif tissulaire. Le chirurgien peut utiliser une ou plusieurs couches de la membrane, en fonction de l'épaisseur souhaitée pour chaque cas.

Résultats

Les résultats en thermes d'éthétique sont excellents car la greffe se combine avec la couleur de la conjonctive, qui est semi-transparente. Après plusieurs semaines, la membrane est réabsorbée et recouverte par le propre épithélium du patient.

Risques possibles

 

L'un des risques est l'infection, comme dans tous les cas de chirurgie de la surface oculaire. Les autres risques comprennent le glissement de l'implant, la réabsorption complète de la membrane amniotique et la non-cicatrisation de l'ulcère, la récidive de la maladie, en particulier dans les cas chroniques tels que la kératite herpétique, les ulcères neurotrophiques, le syndrome de Stevens-Johnson, la pemphigoïde cicatricielle oculaire ou le syndrome de Sjogren.

Professionnels qui réalisent ce traitement

Questions fréquentes

Newsletter