Ce site utilise ses propres cookies et des cookies tiers. Certains de ces cookies sont indispensables au bon fonctionnement du site. Pour autoriser ou limiter les catégories de cookies, ou pour obtenir plus d'informations, configuration personnalisée.

De quoi s'agit-il?

La rétinopathie hypertensive est définie comme l'ensemble des altérations qui apparaissent dans le fond de l'œil en raison de la présence d'hypertension artérielle.

Jusqu'à 40% de la population souffre d'hypertension artérielle selon les données fournies par la Société Espagnole d'Hypertension Artérielle. Cela indique  qu'une grande partie des personnes touchées l'ignore. Un examen approfondi de la rétine peut suggérer la présence de cette pathologie chez un patient.

L'hypertension artérielle se développe en silence dans le temps, provoquant des changements dans l'arbre vasculaire du patient sans que le patient ne soit conscient des dommages chroniques subis. De même, si d'autres facteurs de risque tels que le diabète sucré, l'obésité ou le tabagisme, entre autres, coexistent, le risque de subir des altérations thrombotiques rétiniennes augmente.

La rétine est la seule partie de notre corps où les vaisseaux sanguins (veines et artères) peuvent être observés directement et, dans de nombreux cas, ils sont le reflet de l'état du système vasculaire du reste du corps. D'où l'importance d'effectuer des examens réguliers du fond d'œil chez les patients souffrant d'hypertension artérielle.

Types

En fonction du stade d'évolution, on distingue:

  • Rétinopathie hypertensive aiguë, qui se produit dans les cas où, dans un court laps de temps, il y a une augmentation marquée de la pression artérielle. Elle provoque généralement une vision floue avec un mal de tête caractéristique. Dans les cas plus sévères en termes de rapidité d'évolution et de paramètres d'hypertension artérielle, des signes cliniques peuvent être observés au niveau du fond d'œil comme des hémorragies et même une inflammation de la tête du nerf optique. Cette rétinopathie survient dans des contextes cliniques tels que la pré-éclampsie ou l'éclampsie, dans des tumeurs telles que le phéochromocytome, etc.
     
  • Rétinopathie hypertensive chronique. C'est la forme la plus fréquente car l'hypertension artérielle est essentiellement une pathologie chronique, chevauchante dans le temps et silencieuse dans ses symptômes. Dans les tableaux avancés, différentes lésions rétiniennes peuvent être observées, telles que la présence de croisements anormaux entre les artères et les veines (responsables des occlusions des branches veineuses), des dilatations focales des vaisseaux appelées anévrismes, des hémorragies éparses sur la surface rétinienne, une diminution du calibre des vaisseaux et, dans les cas plus graves, un œdème de la papille optique.

La majorité des patients, même ceux présentant les signes cliniques décrits, reste asymptomatique pendant une longue période de temps.

Complications

La principale complication de la rétinopathie hypertensive est l'occlusion thromboembolique des vaisseaux sanguins. On distingue trois types:

  • Obstruction artérielle. Le patient note comme une altération soudaine et sévère du champ visuel, qui peut compromettre l'acuité visuelle si l'atteinte englobe la zone centrale de la rétine appelée macula. Plus le calibre du vaisseau artériel occlus est grand, plus la répercussion fonctionnelle que subira le patient sera importante. Il n'existe actuellement aucun traitement standardisé des obstructions artérielles rétiniennes.
  • Obstruction veineuse. Son apparition est également aiguë et les symptômes sont similaires à ceux de l'obstruction artérielle, mais la perception n'est pas aussi soudaine. Concernant le traitement, les lésions causées doivent être déterminées et il faudra évaluer le recours à des injections intravitréennes associées ou non à une photocoagulation laser.
  • Neuropathie optique ischémique. C'est l'approvisionnement en sang de la tête du nerf optique qui est impacté. Sur le plan symptomatique, le patient perçoit généralement des altérations du champ visuel de manière altitudinale (la vision de la moitié du champ visuel est perdue, généralement celle du bas).

Prévention

L'hypertension artérielle est une pathologie pour laquelle il faut se montrer extrèmement strict au niveau de la prévention. Il est primordial de faire contrôler régulièrement les indicateurs, tout particulièrement chez les personnes souffrant d'hypertension. Quel que soit le médicament prescrit, il est conseillé d'adopter un mode de vie sain : arrêter de fumer, activité physique fréquente, alimentation saine avec de faibles niveaux de sel.

Il est également conseillé de consulter un ophtalmologue tous les ans, visite au cours de laquelle la pupille sera dilatée et où l'état de la rétine sera évaluer afin d'écarter la présence des signes cliniques décrits plus haut.

Profesionnels qui traitent cette pathologie

Questions fréquentes

Newsletter