Ce site utilise ses propres cookies et des cookies tiers. Certains de ces cookies sont indispensables au bon fonctionnement du site. Pour autoriser ou limiter les catégories de cookies, ou pour obtenir plus d'informations, configuration personnalisée.

En quoi consiste le traitement?

La ptose des paupières est toujours traitée chirurgicalement. À que moment et comment, cela dépendra de l'étiologie, du niveau d'affectation et de l'âge du patient.

Quand le traitement est-il indiqué?

Le traitement différe pour les ptoses qui produisent des troubles visuels et celles qui n'en produisent pas. Dans le premier cas, une intervention chirurgicale sera nécessaire afin de préserver la vision, dans le second cas, les patients consultent un spécialiste à la recherche d'une amélioration esthétique.

Dans le cas de jeunes enfants présentant une ptose congénitale importante, compte tenu du risque d'amblyopie, la ptose doit être évaluée le plus tôt possible.

Les enfants chez qui on observe que la ptose est la cause du développement d'une affection visuelle doivent être opérés de manière précoce et immédiate, c'est à dire le plus tôt possible afin éviter que dans le futur ils souffrent de conséquences visuelles permanentes. C'est peut-être le seul cas de ptosis dans lequel une chirurgie précoce est indispensable.

Comment procède-t'on?

Les différentes techniques chirurgicales de la ptose palpébrale sont basées sur l'état de la fonction du muscle élévateur. Si, outre créer une ptose des palpébrale, la fonction de l'élévateur est bonne, les techniques seront basées sur son renforcement, et les objectifs pourront être obtenus de manière plus naturelle, prédictible et simple.

Ces chirurgies consistent en une manipulation et un renforcement de l'aponévrose du muscle. Il s'agit de chirurgies simples et prévisibles avec un excellent pronostic.

Si la fonction est très mauvaise, une chirurgie ne peut pas être basée sur son renforcement, le traitement consistera donc à résoudre la fonction de ce muscle avec des techniques de remplacement, principalement à partir du muscle frontal.

Chez les patients qui répondent à la stimulation de l'œil atteint de ptose par le biai des gouttes de phényléphrine à 10%, la chirurgie peut être réalisée de manière plus facile, prédictible et même sans avoir à couper la peau des paupières.

Résultats

La chirurgie de ptose des palpébrale est une chirurgie sûre et prédictible dans la plupart des cas. Sauf avec les enfants, la chirurgie est réalisée sous anesthésie locale, de sorte que le patient collabore à la chirurgie, et que le résultat puisse être aussi précis et prévisible que possible.

Risques possibles

C'est une chirurgie très réglementée et prévisible. Le risque le plus fréquent est d'avoir un hématome désagréable les premiers jours, mais il disparaît rapidement. Dans certains cas, la hauteur de paupière obtenue n'est pas celle souhaitée, une correction ultérieure doit alors être évaluée.

Professionnels qui réalisent ce traitement

Questions fréquentes

  • Le fait que la ptose puisse répondre à diverses causes signifie qu'il existe différentes techniques pour la corriger. C'est le travail du spécialiste de recommander à chaque patient la meilleure option pour son cas spécifique. Par conséquent, il n'est pas conseillé de se fier aux commentaires de parents et d'amis ayant leurs propres expériences sur le sujet, car chaque cas est différent et doit être traité individuellement.

  • Lorsque la ptose est bilatérale, des tentatives sont faites pour obtenir une symétrie maximale dans la correction. Dans la plupart des cas on y arrive, mais il ne faut pas oublier que même chez les personnes sans ptose ni pathologie des paupières, la symétrie n'est jamais absolument exacte.

Newsletter