Ce site utilise ses propres cookies et des cookies tiers. Certains de ces cookies sont indispensables au bon fonctionnement du site. Pour autoriser ou limiter les catégories de cookies, ou pour obtenir plus d'informations, configuration personnalisée.

En quoi consiste l'opération?

L'iris c'est la couleur des yeux mais c'est aussi un diaphragme avec un orifice en son centre, appelé pupille.

Dans les cas où le tissu iridien a complètement ou quasi complètement disparu, que ce soit en raison de causes traumatiques, de multiples chirurgies ou de multiples complications dans le segment antérieur, ou d'une aniridie congénitale, l'implantation d'une prothèse iridienne ou d'un iris artificiel est envisagée.

Il s'agit de prothèses circulaires, pouvant servir à des fins esthétiques, offrant la possibilité de recréer la même exacte couleur que l'autre œil. Elles sont implantées dans la chambre antérieure, où se trouve habituellement l'iris, et sont placées soit sur les restes de capsule, soit sur les restes d'une lentille intraoculaire, résultant d'une précédente chirurgie. Ainsi il arrive qu'aucune suture ne sera nécessaire, dans d'autres cas les prothèses seront suturées à la paroi sclérale à l'aide de sutures en matériaux non résorbables.

Quand cette chirurgie est-elle indiquée?

En général, les implants artificiels d'iris sont réalisés dans les cas où on constate une grande déstructuration du segment antérieur.

Souvent ils sont associés à des greffes de cornée, parfois à des altérations secondaires de la chirurgie de la cataracte ou à un traumatisme, ou encore à des infections du segment antérieur, etc.

Comment procède-t'on?

L'intervention est réalisée sous anesthésie locale ou générale, selon les cas. Elle se pratique généralement à travers une petite ouverture d'environ 3,5 à 4 mm, car ces prothèses peuvent être pliables.

Elles sont insérées dans une cartouche, pliées et insérées dans la chambre antérieure, placées dans le sulcus, puis fixées avec des sutures.

On peut aussi iintroduire les implants lors d'une kératoplastie, ils sont alors insérés à travers le trou de trépanation, facilitant leur implantation dans la chambre antérieure.

Résultats

Les résultats sont généralement bons et même excellents d'un point de vue esthétique. Nous prenons des photos pré-opératoires de l'œil controlatéral, l'autre œil du patient, et disposons d'une large gamme de couleurs.

S'agissant d'une prothèse intraoculaire, il faut veiller à la placer dans une position qui ne provoque pas d'irritation des structures intraoculaires les plus délicates.

L'implant ne doit pas frotter contre le corps ciliaire, pour ne pas provoquer d'inflammation, car des phénomènes inflammatoires post-opératoires ou des augmentations de la pression intraoculaire peuvent parfois survenir avec un glaucome secondaire.

Il s'agit de cas complexes qui impliquent une manipulation s'inscrivant dans une chirurgie complexe. Par conséquent, ces patients nécessitent une surveillance stricte, et tous les paramètres du segment antérieur doivent être contrôlés pendant le postopératoire.

Professionnels qui réalisent ce traitement

Newsletter