Ce site utilise ses propres cookies et des cookies tiers. Certains de ces cookies sont indispensables au bon fonctionnement du site. Pour autoriser ou limiter les catégories de cookies, ou pour obtenir plus d'informations, configuration personnalisée.

De quoi s'agit-il?

Il s'agit de tumeurs qui se développent à l'intérieur de l'œil, en particulier dans une couche appelée uvée qui comprend l'iris, le corps ciliaire et la choroïde. L'iris est la zone qui donne de la couleur à nos yeux et agit comme un diaphragme, nous protégeant de la lumière et aidant au processus visuel.

Le corps ciliaire est une zone qui se trouve immédiatement derrière l'iris et qui a deux fonctions très importantes, la première est de produire de l'humeur aqueuse et la seconde est de contrôler la fonction du cristallin, ou en d'autres termes, de réguler la capacité d'adaptation de la vision lorsque nous lisons.

Symptômes

Ils sont généralement détectés par des changements dans la couleur ou la forme de l'iris, bien que selon chaque type, la variété des symptômes et des signes puisse être large. Il n'est pas surprenant que dans certains cas, la découverte soit accidentelle lors d'une consultation chez ophtalmologue. Pour cette raison, il est toujours recommandé de consulter régulièrement et surtout en la présence d'un des signes mentionnés plus haut.

Causes et facteurs de risque

Comme pour toute tumeur, il existe des facteurs internes ou inhérents tels que des facteurs génétiques et des facteurs externes tels que le rayonnement solaire.

Types

Il y a des lésions qui proviennent du tissu lui-même, telles que le naevus, le mélanome, le léiomyome, le léiomyosarcome, l'hémangiome, le rhabdomyosarcome, le neurofibrome, le xanthogranulome juvénile, les tumeurs épithéliales pigmentées ou des xanthomes. On peut également trouver des lésions provenant d'autres tissus où la tumeur a trouvée son origine, tels que les métastases, les lymphomes, les médullo-épithéliomes du corps ciliaire ou la pseudotumeur inflammatoire.

Dans tous les cas, et pour faciliter la compréhension, on pourrait dire qu'il existe des lésions bénignes où il n'y a pas de risque vital pour l'individu ou de risque de détérioration significative du globe oculaire, et des pathologies malignes qui elles ont la capacité d'affecter gravement le globe oculaire voire la vie du patient touché. Il arrive que nous ne soyons pas en mesure de savoir si la lésion est maligne ou bénigne jusqu'à son exérèse (extraction), et son analyse dans un service d'anatomie pathologique.

Prévention

La prévention repose sur deux éléments majeurs. Le premier est la protection contre le soleil, en particulier dans les pays ou les endroits à fort rayonnement. Le second est un diagnostic précoce par un spécialiste dans le but de détecter les lésions à temps, de pouvoir les traiter et d'éviter les complications.

Traitement

Les traitements vont de la simple observation à l'intervention chirurgicale selon le type de lésion. Dans certains cas, l'approche doit être multidisciplinaire, notamment en cas de métastase où l'origine de la tumeur est un autre tissu.

Profesionnels qui traitent cette pathologie

Questions fréquentes

Newsletter