Ce site utilise ses propres cookies et des cookies tiers. Certains de ces cookies sont indispensables au bon fonctionnement du site. Pour autoriser ou limiter les catégories de cookies, ou pour obtenir plus d'informations, configuration personnalisée.

De quoi s'agit-il?

Le mot blépharite vient des mots grecs blépharon (paupière) et -itis (inflammation) et réfère donc à une inflammation des paupières. La blépharite est une affection très courante qui est sous-diagnostiquée car les ophtalmologues ont tendance à négliger, voir à omettre de faire un examen attentif du bords des paupières, une partie pourtant importante de la surface de l'œil.

Symptômes

Les symptômes de la blépharite sont non spécifiques et peuvent varier:

  • Yeux rouges et sensation de brûlure après une utilisation prolongée de l'ordinateur, des écrans ou après des heures de lecture.
  • Sensation de corps étranger au réveil, ou démangeaisons et épaississement des bords de la paupière.
  • Larmoiement excessif lorsque les yeux sont exposés au froid, à un environnement venteux, au chauffage, à la climatisation ou à la pollution.
  • Orgelet récurrent.
  • Vision fluctuante ou éblouissement.
  • Diminution de l'acuité visuelle, photophobie, blépharospasme et douleur, dans les cas extrêmes.

Causes et facteurs de risque

Plusieurs maladies sont associées à la blépharite, telles que la rosacée, l'atopie, le psoriasis, les maladies inflammatoires de l'intestin, la dermatite séborrhéique, la ménopause, les problèmes hormonaux, l'utilisation chronique de lentilles de contact ou l'utilisation de médicaments topiques contre le glaucome contenant des prostaglandines. L'utilisation prolongée de l'ordinateur ou des écrans est également une cause fréquente de blépharite comme étant à l'origine d'une diminution du clignement.

Divers médicaments à voie orale ont également été associés à ces maladies, comme notamment : les contraceptifs par voie orale, antidépresseurs, antipsychotiques, antihistaminiques, chimiothérapie, antiandrogènes comme le finastéride et les médicaments pour la peau comme l'isotrétinoïne utilisée pour l'acné.

Une chirurgie oculaire antérieure, telle que la chirurgie réfractive, la chirurgie de la cataracte ou les chirurgies oculaires multiples, peuvent également s'avérer être facteurs de risque en raison d'une diminution de la sensibilité de la cornée qui entraîne une diminution du taux de clignement des yeux.

Types

La blépharite peut être antérieure, lorsqu'elle touche la base des cils, ou postérieure, lorsqu'elle affecte les glandes de Meibomius.

La blépharite antérieure est divisée en plusieurs types: séborrhéique (matière grasse, ressemblant à des pellicules), infectieuse (généralement due à une infection staphylococcique, parfois une infection fongique) ou parasitaire (infestation par des démodex). Le manque d'hygiène est associé au type infectieux de blépharite antérieure.

Pour les blépharites ultérieures ces sont les glandes de Meibomius, qui sécrètent des lipides, qui sont en cause. Les lipides jouent un rôle très important dans l'homéostasie des larmes. Par conséquent, en cas de dysfonctionnement des glandes de Meibomian, soit en raison du colmatage des pores des glandes, soit en raison d'une atrophie, une sécheresse oculaire par évaporation peut se produire.

Diagnostic

Une inspection minutieuse des bords des paupières est importante pour diagnostiquer le type de blépharite dont peut être atteint un patient. Le spécialiste peut effectuer certains tests, tels que des écouvillons de culture et des tests de sensibilité en cas de blépharite infectieuse, ou prélever des échantillons de cils pour contrôler la présence d'acariens démodex.

D'autres tests spécialisés peuvent inclure l'interférométrie, le temps de rupture lacrymale ou l'osmolarité pour vérifier la qualité des larmes. Des tests d'imagerie, tels que la méibographie, permettant de déterminer s'il existe une atrophie des glandes de Meibomius, peuvent également être demandés par le spécialiste en cas de sécheresse oculaire.

Prévention

Une bonne hygiène des paupières est essentielle pour prévenir la blépharite, en particulier pour les personnes plus sujettes à developper la maladie, comme détaillé plus tôt. L'hygiène passe par l'utilisation de lingettes et il est recommandé de se laver avec une solution saline. Ceci est particulièrement important pour les femmes qui se maquillent les yeux.

Nous recommandons également d'éviter d'appliquer des produits de maquillage sur le bord intérieur de la paupière, car cela peut obstruer les pores des glandes de Meibomian et provoquer une maladie obstructive de la glande de Meibomian.

Une alimentation riche en acides gras oméga 3 est également recommandée pour un fonctionnement sain des glandes de Meibomius. Le saumon, le thon, le bar, les sardines et la plupart des crustacés sont riches en acides gras oméga 3. Les alimentents alternatifs riches en acides gras oméga 3 comprennent les noix, les algues, les graines de chia et les graines de lin.

Traitements

Le traitement doit être individualisé et spécifiquement adapté à la cause de la maladie.

La blépharite antérieure se traite avec une hygiène de la paupière à l'aide de lingettes spéciales. En cas d'infection, le spécialiste peut prescrire des antibiotiques topiques, notamment en cas d'infection staphylococcique. Des préparations d'huile d'arbre à thé peuvent être prescrites en cas d'infestation par démodex. La microexfoliation peut être recommandée dans les cas récalcitrants ou lorsque l'hygiène des paupières n'est pas respectée.

En ce qui concerne la blépharite postérieure, le traitement se fait généralement avec des compresses tièdes et un massage des paupières. Le spécialiste peut proposer une thérapie par lumière pulsée intense régulée (IRPL) pour les cas qui ne répondent pas au traitement conventionnel.

Aussi bien pour les blépharites antérieures et postérieures, une supplémentation en larmes sera nécessaire jusqu'à ce qu'il y ait une amélioration de la qualité des larmes du patient.

Profesionnels qui traitent cette pathologie

Questions fréquentes

  • Il est nécessaire de comprendre la cause de la maladie, à laquelle il faut s'attaquer pour envisager une guérison. Dans la plupart des cas, une guérison ne sera pas possible, la cause pouvant être irréversible, comme la ménopause ou l'utilisation continue de l'ordinateur. Cependant, avec des routines de lubrification de base, une alimentation saine et une hygiène des paupières, la plupart des patients retrouvent une vie normale sans que la blépharite ne devienne une gêne.

  • D'après notre expérience, 80 à 85% des patients remarquent une amélioration symptomatique après un minimum de 3 séances, mais 100% des patients présentent une amélioration anatomique lorsque nous comparons la méibographie avant et après le traitement.

Newsletter