Ce site utilise ses propres cookies et des cookies tiers. Certains de ces cookies sont indispensables au bon fonctionnement du site. Pour autoriser ou limiter les catégories de cookies, ou pour obtenir plus d'informations, configuration personnalisée.

De quoi s'agit-il?

 

Le cristallin est la lentille naturelle de l'œil qui nous permet de focaliser l'image à la fois en vision lointaine (> 6 mètres) et rapprochée (environ 20-30 cm).

À partir de 40 ans, le cristallin perd son élasticité et sa capacité à focaliser, ce qui affecte initialement la vision de près. Ce phénomène est connu sous le nom de presbytie ou de fatigue visuelle. Plus tard, le cristallin subira d'autres changements qui affecteront sa transparence, développant une cataracte.

Actuellement, la seule option pour corriger ces changements est la chirurgie du cristallin avec un implant de lentille intraoculaire (LIO). Il existe différents types de lentilles intraoculaires: monofocales (elles permettent de bien voir uniquement pour distance donnée, généralement la vision de loin) et multifocales (elles permettent de bien voir à différentes distances).

Alors que les verres monofocaux ont une qualité optique optimale en focalisant toute la lumière sur un seul foyer (de loin), elles ont l'inconvénient d'obliger, dans la majorité des cas, au port des lunettes pour la lecture (vision de près)  devant l'ordinateur (vision intermédiaire).

Les lentilles multifocales permettent d'être moins dépendant des lunettes (bien qu'on ne soit pas totalement indépendant, la vision n'étant pas parfaite) à pratiquement toutes les distances, malgré une qualité optique inférieure (la lumière est répartie entre les différents foyers de la lentille).

Ces lentilles sont indiquées chez les patients atteints de presbytie déjà manifestée (plus de 50 ans), qui souhaitent arrêter de dépendre de lunettes ou de lentilles de contact, et qui ne peuvent pas subir de chirurgie réfractive cornéenne au laser.

La chirurgie du cristallin à des fins réfractives constitue une autre option qui s'adresse aux patients présentant une myopie élevée ou très élevée (> 15D), qui ne peuvent subir aucun autre type de chirurgie réfractive, que ce soit avec un laser ou avec une lentille intraoculaire précristalline.

En quoi consiste la traitement

La chirurgie consiste essentiellement à réaliser une chirurgie de la cataracte, sans qu'elle existe. Le cristallin est aspiré dans sa capsule et la lentille intraoculaire appropriée est mise à sa place en accord avec l'étude pré-opératoire.

Une très petite incision ou coupure, d'environ 2 mm, est faite, ainsi aucune suture ne sera nécessaire. 

La chirurgie est généralement réalisée sous anesthésie locale, soit autour de l'œil (péri-ou rétro-bulbaire) ou avec des gouttes (topique), il est donc important de ne pas bouger pendant l'intervention, qui prend généralement environ 15 à 20 minutes. Un œil est pratiqué à la fois, à une semaine d'intervalle.

Avant de proposer une LIO multifocale, il est important de considérer les limites de ces lentilles:

Ils nécessitent une période d'apprentissage (neuroadaptation) par le cerveau pour pouvoir bien voir à toutes les distances sans lunettes. Cette période est variable chez chaque patient et peut durer de quelques semaines à plusieurs mois.

Des halos ou des anneaux peuvent être perçus la nuit autour des lumières. En effet, ces lentilles ont des cercles dans leurs optiques qui permettent une vision à toutes les distances mais qui réfléchissent la lumière sous forme de halos.

Ce phénomène est généralement sans importance et disparaît en quelques semaines ou persiste mais n'est pas gênant. Maintenant, il est important de savoir que ce ne serait peut-être pas la meilleure option pour les conducteurs professionnels qui conduisent beaucoup la nuit.

Il est important de rappeler que ces lentilles vous permettent d'arrêter de dépendre des lunettes pour pratiquement tout, même si elles no'offrent pas une vision parfaite. Dans certaines conditions, notamment pour la lecture en faible luminosité et en petits caractères, l'aide de lunettes de lecture peut être nécessaire.

Résultats

 

Dans notre centre, nous utilisons différents modèles de lentilles multifocales, en choisissant la plus appropriée pour chacun de nos patients de manière personnalisée, et permettant des résultats globalement satisfaisants chez la plupart des patients.

Risques possibles

 

Les risques intrinsèques de cette chirurgie sont similaires à ceux de la chirurgie de la cataracte, principalement:

  • Infection intraoculaire: le risque est faible car il s'agit d'une chirurgie propre sans pratiquement aucune complication entre des mains expertes. Notre protocole antibiotique intra- et post-opératoire réduit encore ce risque.
  • Hématome ou hémorragie oculaire: il est généralement dû à une ponction anesthésique, mineur et disparaît au bout de quelques jours.
  • Erreur de réfraction («il reste une correction»): dans ces cas, il peut arriver que cela n'affecte pas le résultat et que la vision soit excellente (le plus souvent); qui affecte la vision d'un œil à une distance donnée (par exemple de loin) mais aide à une autre distance (par exemple de près), mais le patient est satisfait; qui affecte considérablement la vision et le patient n'est pas satisfaait (rare). Dans ce dernier cas, les options doivent être évaluées de manière personnalisée.

Enfin, rappelons que tous les patients ne sont pas de bons candidats pour une LIO multifocale. Chez les patients présentant d'autres maladies oculaires (sécheresse oculaire, glaucome, dégénérescence maculaire, kératocône, ...) il est plutôt conseillé d'implanter une LIO monofocale pour éviter un résultat visuel insatisfaisant pour le patient.

Professionnels qui réalisent ce traitement

Questions fréquentes

  • Non. Actuellement, aucune option ne permet d'obtenir une vision "parfaite" à toutes les distances. Les lentilles multifocales permettent de moins dépendre de l'utilisation de lunettes pour pratiquement toutes les distances. Cependant, ses limites doivent être prises en compte.

  • Non. Ce qui peut arriver, c'est l'apparition de ce qu'on appelle la «cataracte secondaire». Ce n'est rien de plus que la croissance des cellules épithéliales du cristallin qui s'étendent sur la capsule postérieure du cristallin (la «poche» où nous plaçons la LIO pour qu'elle soit maintenue à l'intérieur de l'œil), produisant une vision floue comme avec du brouillard. Dans le cas des lentilles multifocales, si la cataracte secondaire apparaît, elle apparaît généralement et affecte la vision plus tôt. La solution est simple, avec un traitement laser indolore qui «nettoie» la lentille et restaure la vision précédente.

Newsletter