Ce site utilise ses propres cookies et des cookies tiers. Certains de ces cookies sont indispensables au bon fonctionnement du site. Pour autoriser ou limiter les catégories de cookies, ou pour obtenir plus d'informations, configuration personnalisée.

Qu'est-ce que la presbytie ou fatigue visuelle ?

La presbytie ou fatigue visuelle est un défaut de réfraction qui est dû à la perte d'élasticité du cristallin, la lentille naturelle de l'œil qui permet aux objets d'être focalisés à différentes distances, ce que l'on appelle l'accommodation.

Au fil des années, le cristallin perd progressivement son élasticité naturelle et devient plus rigide, donc moins flexible. La perte progressive de capacité d'accomodation se manifeste généralement après 40 ans et évolue dans le temps.

Symptômes

  • Difficulté à focaliser les objets de près.
  • Besoin d'éloigner les objets pour mieux voir.
  • Avoir l'impression que le texte danse et que les lettres sont floues, ou fatigue visuelle.
  • Maux de tête en regardant de près longtemps.
  • Yeux rouges, secs, piquants, larmoyants et sensation sabloneuse lorsque vous regarder de près longtemps.

L'ensemble de ces symptômes de fatigue visuelle entraînent une fatigue oculaire.

Prévention

La presbytie ne peut pas être évitée car elle est liée au processus de vieillissement de l'œil. Il est important d'effectuer des contrôles réguliers à partir de 40 ans, car c'est généralement à ce moment que les symptômes apparaissent.

Il existe divers exercices et compléments nutritionnels (comme la lutéine)  pour retarder l'apparition de la presbytie mais, à ce jour, il n'y a aucune preuve scientifique de leur efficacité.

Une manière de récupérer l'accomodation physiologique serait de remplacer le contenu du cristallin par un gel transparent et élastique qui remplirait le sac capsulaire (Phaco-Ersatz).

Autre possibilité, avec l'avènement des lasers ultra-rapides (femtosecondes), l'option de réaliser une intervention chirurgicale sur le cristallin sans affecter sa transparence commence à être envisagée, ce qui lui permettrait éventuellement de retrouver son élasticité et sa fonction accommodante.

Traitement de la presbytie

La presbytie ne se guérit pas, mais il existe des méthodes pour atténuer la difficulté de focalisation, ce qui fait qu'on peut donc parler de correction de la presbytie.

Correction optique

Il existe différents types de lunettes:

  • Monofocales: elles permettent de voir de près.
  • Bifocales: elles combinent vision de près et vision de loin.
  • Professionnelles: elles permettent de bien voir à distance moyenne (ordinateur) et de près.
  • Progressives: elles permettent de changer progressivement la graduation pour corriger la vision de loin, intermédiaire et de près.

Il existe également des lentilles de contact bifocales ou multifocales, qui doivent être adaptées individuellement à chaque patient.

Correction chirurgicale

Aucune des méthodes chirurgicales proposées jusqu'à présent n'a été en mesure de restituer une véritable accommodation, au sens de capacité dynamique et continuellement variable de focaliser à toutes les distances, mais il existe des formes qui permettent dans une certaine mesure d'y remedier.

Opérations de la presbytie ou la fatigue visuelle

Chirurgie au laser

Elle consiste à modeler la cornée et à modifier ainsi son asphéricité en augmentant la profondeur de champs, compensant ainsi la perte d'accommodation du cristallin.

Il existe d'autres techniques chirurgicales de la cornée, comme la monovision au laser (type LASIK ou similaire), qui corrige un œil pour améliorer la vision de loin (œil dominant) , d'autres qui permettent d'améliorer la vision de près (œil non dominant), ou encore l'élaboration de cornées bifocales ou multifocales (Prestylasik). Le principal inconvénient est qu'il s'agit de procédures irréversibles.

Implant de lentille intra-cornéenne

Consiste en l'insertion dans l'épaisseur de la cornée de fines lenticules, soit en soulevant un lambeau comme avec le LASIK, soit en créant une poche intralaminaire. Ces implants peuvent être de type réfractif (lentille intra-cornéenne), aussi pour créer une cornée bifocale ou présentés sous la forme d'un diaphragme sans puissance optique. Il s'agit de procédés réversibles.

Implant de lentilles intra-oculaires 

Il consiste à remplacer le cristallin par une lentille pseudophaque (qu'il s'agisse de lentilles bifocales, multifocales ou à profondeur de champs étendue), ces lentilles ne fonctionnent pas pour tous les patients, donc une étude préopératoire complète est nécessaire.

Elles présentent également certaines limites au niveau de la qualité visuelle et provoquent parfois de l'inconfort, en particulier en vision nocturne, bien que ce soit le cerveau qui finisse toujours par choisir à chaque moment l'image qui l'intéresse et que sa capacité à s'adapter peut compenser de nombreuses imperfections du système.

Le succès de la chirurgie réfractive dépendra en grande partie de l'individualisation du traitement basée sur un bon diagnostic et le bon choix de la technique chirurgicale.

Profesionnels qui traitent cette pathologie

Questions fréquentes

  • Il existe aujourd'hui plusieurs techniques disponibles pour pallier aux petits défauts de réfraction, à la fois pour la myopie, l'hypermétropie et l'astigmatisme on utilise des techniques cornéennes (LASIK, SMILE, ...). Il existe également d'autres options telles que: les lentilles phaques, l'extraction du cristallin, les lentilles intraoculaires ou les anneaux intra-stromaux.

  • La presbytie ou fatigue visuelle n'est pas une pathologie, mais un processus dégénératif associé au vieillissement de l'œil, elle ne peut donc pas être évitée. Avec l'âge, vers 40-45 ans, le cristallin perd de son élasticité et donc de sa capacité à s'adapter, entraînant une perte de netteté en vision de près. Dans la plupart des cas, elle peut être corrigée par l'utilisation de lunettes ou de lentilles de contact. Il est également possible de la corriger par une intervention chirurgicale au niveau de la cornée avec des lasers de dernière génération, des implants de différents types de lentilles intraoculaires, en analysant, étudiant et individualisant le traitement pour chaque patient.

  • La presbytie apparaît généralement vers 40 à 45 ans et augmente progressivement à mesure que le cristallin perd sa capacité d'adaptation jusqu'à se stabiliser vers 60 ans. Il est important de réaliser un examen ophtalmologique annuel pour évaluer la progression et ajuster la correction des lunettes, si nécessaire.

Newsletter