Ce site utilise ses propres cookies et des cookies tiers. Certains de ces cookies sont indispensables au bon fonctionnement du site. Pour autoriser ou limiter les catégories de cookies, ou pour obtenir plus d'informations, configuration personnalisée.

En quoi consiste le traitement?

La cause la plus fréquente de larmoiement continu chez un patient est l'obstruction du bas du canal lacrymal. La voie lacrymale est le «drain» où la larme va de l'œil à la narine. Lorsque ce chemin est obstrué dans sa partie finale (qui est généralement la plus fréquente), une intervention visant à réouvrir la voie est réalisée. Cette chirurgie s'appelle une dacryo-cysto-rhinostomie.

Quand le traitement est-il indiqué?

La chirurgie est la solution aux larmoiement continus et apporte une réponse à la gêne occasionée par une obstruction lacrymale. La dacryo-cysto-rhinostomie consiste à créer un passage, de sorte que les patients ne souffriront plus d'épiphora (larmoiement) et de l'inconfort qu'elle provoque.

Dans les cas où, en outre, des infections fréquentes du sac lacrymal (dacryocystite) se produisent, la chirurgie est la seule solution possible aux infections répétées.

Comment procède-t'on?

La dacryo-cysto-rhinostomie est une chirurgie qui consiste à créer un passage. Cela peut être fait de trois manières différentes, selon l'accès ou la technologie utilisée. Chaque technique comporte ses avantages et ses inconvénients, et ceux-ci doivent être évalués individuellement pour chaque cas.

La dacryo-cysto-rhinostomie peut être réalisée à l'aide de la technologie laser, c'est à dire une chirurgie simple avec des répercussions physiques et post-opératoires minimales, bien qu'il faille bien réfléchiravant d'y avoir recours en raison des limites évidentes qu'elle comporte, limites sur lesquelles nous reviendrons plus tard.

Une dacryo-cysto-rhinostomie «classique» peut être réalisée par voie externe, grâce à une petite incision quasi invisible dans la peau, ou par voie endonasale, par le nez, du même côté que l'œil touché.

Résultats

Si la chirurgie au laser est possible, elle constitue la meilleure option. C'est une chirurgie très rapide, sans incisions cutanées, propre et sûre, et avec laquelle il n'y a pratiquement pas d'inflammation post-opératoire.

Cependant, face à tous ces avantages, il est important de noter que le taux de réussite est plutôt faible. Selon toutes les études menées à ce jour, le taux de réussite de la dacryo-cysto-rhinostomie au laser ne dépasse pas 60%, ce qui fait d'elle la chirurgie de dacryo-cysto-rhinostomie avec le taux de réussite le plus faible.

La dacryo-cysto-rhinostomie externe est la chirurgie la plus classique. Bien qu'elle soit réalisée par incision cutanée, son taux de réussite élevé en fait d'elle la plus utilisée, puisque dans pratiquement 90% des cas le résultat souhaité est obtenu, chiffre egalement confirmé par les études menées à long terme. Il appartient à chacun de convenir quelle intervention est la plus pertinente en s'appuyant sur des informations clairement exposées et bien comprises par le patient. 

Risques possibles

La dacryo-cysto-rhinostomie est une chirurgie qui a eu mauvaise presse pendant de nombreuses années en raison de ses complications hémorragiques. Le but de la chirurgie est d'accéder au nez via une ostéotomie (une communication à travers l'os), qui doit être laissée non suturée.

Cela engendre, dans certains cas, la possibilité de saignements post-opératoires importants qui peuvent être gênants. Malgré cette possibilité, bien réelle mais très rare, les complications de la dacryo-cysto-rhinostomie sont en réalité peu nombreuses et mineures.

Professionnels qui réalisent ce traitement

Questions fréquentes

Newsletter