Ce site utilise ses propres cookies et des cookies tiers. Certains de ces cookies sont indispensables au bon fonctionnement du site. Pour autoriser ou limiter les catégories de cookies, ou pour obtenir plus d'informations, configuration personnalisée.

En quoi consiste le traitement?

Lorsqu'un patient se plaint de fatigue lors de la lecture, de maux de tête, de vision trouble, etc., il est recommandé de faire un examen ophtalmologique pour rechercher la cause des symptômes.

Le spécialiste effectuera non seulement un examen de l'acuité visuelle (exclure qu'il existe un défaut de réfraction, tel que la myopie, l'hypermétropie ou astigmatisme), et du globe oculaire pour s'assurer que tout est sain, mais il conduira également un examen orthoptique, afin de vérifier que les yeux sont alignés dans chacune des positions du regard, vérifier aussi la stéréopsie du patient (capacité à voir en trois dimensions), ou encore mesurer la capacité du patient à converger et diverger et, finalement, évaluer la capacité de vision binoculaire (coopération des deux yeux avec le cerveau visuel) du patient.

Quand ce traitement est-il indiqué?

La rééducation visuelle est l'un des traitements qui nous aident à résoudre les dysfonctionnements de la vision binoculaire. L'efficacité de ces traitements dépendra de la pertinence des indications, il est donc essentiel que ce soit un ophtalmologue spécialisé qui évalue les résultats et indique le traitement à suivre.

Lorsque nous détectons un problème de coopération binoculaire qui provoque des symptômes, nous proposons une thérapie. Bien que cela dépende de chaque cas individuel, de l'âge et de la coopération du patient, les exercices de rééducation sont généralement réalisés avec le synoptophore.

Comment procède-t'on?

Le synoptophore est un instrument qui permet d'appréhender la présence de problèmes de convergence ou de divergence fusionnelle et de les traiter. La rééducation via des exercices orthoptiques s'ajoute en complément également dans le traitement de certains cas de strabisme, tels que les strabismes divergents intermittents et la phorie (strabisme dormant) qui provoquent les symptômes déjà décrits, maux de tête, fatigue oculaire, voire vision double. La rééducation dans ces cas aidera à améliorer la fusion et donc la coopération et le travail des deux yeux.

Les patients viennent pendant deux semaines afin d'effectuer les exercices quotidiennement. Chaque exercice dure 20 minutes chez l'enfant et une demi-heure chez l'adulte.

Chez les enfants, il est très important que le patient collabore, il s'agit d'exercices répétitifs qui nécessitent que l'enfant soit concentré, c'est pourquoi, chez les patients les plus petits, turbulants, facilement distraits, qui présenteraient des difficultés de concentration, nous recommandons de remettre la thérapie à plus tard.

Le dernier jour, à la fin des exercices, nous mesurons à nouveau la capacité de convergence ou de divergence, puis vous serez reçu de nouveau par l'ophtalmologue spécialisé qui vous détaillera le résultat de la thérapie et vous expliquera quel exercice simple vous devrez faire chez vous pour maintenir l'amélioration obtenue avec le synoptophore.

Prenons l'exemple de la salle de sport, si vous y allez, faites des machines et travaillez dur mais ne revenez pas, avec le temps vous perdrez la force acquise, il est donc important de faire les exercices à la maison que l'ophtalmologue vous détaillera.

Résultats

Tous les patients qui exécutent bien les exercices noteront une amélioration. Absolument tous, mais cela dépend directement de la capacité de travail et de la concentration du patient, c'est pourquoi l'ophtalmologue doit déterminer chez quel patient (dans le cas des enfants) le traitement est indiqué ou non, en fonction de l'âge du patient, de la pathologie et du caractère de celui-ci.

Professionnels qui réalisent ce traitement

Questions fréquentes

  • Ce n'est pas conseillé. Souvent nous donnons l'exemple suivant au patient pour qu'il comprenne mieux : si vous n'êtes jamais allé à la salle de sport, que vous n'avez jamais fait d'exercice et que vous commencez à faire des poids par exemple, le temps que vous y passé n'est probablement pas "rentable", c'est mieux de débuter avec un entraîneur, qui vous montrera comment gagner en force musculaire et ensuite vous pourrez vous débrouiller "seul". Dans les exercices c'est pareil, le synoptophore vous aide à gagner en force, condition physique qu'il faudra maintenir par la suite à la maison. En commençant directement par une thérapie à domicile, il sera difficile de gagner en force musculaire. 

  • Lorsqu'on note une amélioration de la convergence après les exercices, il est important de maintenir le cap à la maison. Il est probable que la performance de la thérapie diminuera avec le temps, au fil des années. En fonction des symptômes, et de l'avis de l'ophtalmologue, il se peut qu'il soit nécessaire de répéter la rééducation visuelle.

Newsletter