Ce site utilise ses propres cookies et des cookies tiers. Certains de ces cookies sont indispensables au bon fonctionnement du site. Pour autoriser ou limiter les catégories de cookies, ou pour obtenir plus d'informations, configuration personnalisée.

En quoi consiste le traitement?

Il consiste en la résection complète d'une lésion tumorale située dans l'espace intraoculaire. Il présente l'avantage que la tumeur est complètement extirpée et permet également d'analyser son schéma cellulaire en laboratoire, contrairement à d'autres techniques destructives comme la radiothérapie. Il s'agit d'interventions chirurgicales hautement spécialisées.

Quelles sont ses indications?

Actuellement, et en raison de l'utilisation d'autres techniques de traitement comme la curiethérapie épisclérale, la chirurgie a été reléguée au traitement de différents types de tumeurs très spécifiques localisées dans l'iris ou dans le corps ciliaire.

Les techniques de traitement chirurgical sont également utilisées pour la résection ab externe ou ab interne des tumeurs de la partie postérieure du globe oculaire.

Comment procède-t'on?

L'approche chirurgicale ab-externe est réalisée à travers la couche blanche de l'œil (la sclère), en enlevant la tumeur en un seul morceau avec des techniques microchirurgicales hautement spécialisées.

Dans la technique ab interne, la tumeur est détruite et aspirée dans le globe oculaire même. Il s'agit d'une technique qui est essentiellement utilisée pour certains mélanomes de l'uvée postérieure et elle est toujours associée à une curiethérapie épisclérale pour irradier d'éventuels débris cellulaires de la base de la tumeur.

Résultats

Les résultats sont bons dans le sens où cette technique permet d'éliminer complètement la tumeur et de maintenir le globe oculaire avec un certain degré de vision.

La période postopératoire est généralement fastidieuse en raison de l'inflammation induite par la chirurgie elle-même et, en général, la vision définitive est atteinte après quelques mois.

Risques possibles

En fonction de la localisation de la lésion et de la technique utilisée, un astigmatisme induit, un déplacement pupillaire, une cataracte, une hémorragie postopératoire, une hypotonie oculaire ou une hypertension et des séquelles visuelles peuvent apparaître. Ces cas doivent être suivis de très près au niveau clinique pour identifier et traiter d'éventuelles complications.

Professionnels qui réalisent ce traitement

Questions fréquentes

  • Oui, c'est le cas du mélanome uvéal. Dans tous les cas, nous recommandons d'effectuer un dépistage général avant le traitement et, bien que tous les examens du bilan d'extension soient négatifs, les contrôles doivent ensuite être poursuivis comme indiqué par le spécialiste en oncologie. Une seule cellule, indétectable en préopératoire, pourrait circuler dans la circulation sanguine et pourrait se nicher à l'avenir dans un organe sous forme de métastase.

Newsletter