Ce site utilise ses propres cookies et des cookies tiers. Certains de ces cookies sont indispensables au bon fonctionnement du site. Pour autoriser ou limiter les catégories de cookies, ou pour obtenir plus d'informations, configuration personnalisée.

De quoi s'agit-il?

Les défauts de réfraction sont des défauts optiques qui apparaissent lorsque l'œil n'est pas en mesure de focaliser l'image sur la rétine, on en distingue essentiellement trois:

  • Hypermétropie: l'œil est court ou a peu de pouvoir de focalisation, de sorte que l'image est focalisée derrière la rétine, ce qui provoque une vision de près floue chez le patient. Pour l'hypermétropie légère et moyenne, il arrive que l'enfant soit en mesure de faire un effort pour s'adapter et rendre possible la focalisation sur la rétine, obtenant ainsi une bonne vision. Cependant, cet effort prolongé peut provoquer de la fatigue, des maux de tête et une gêne oculaire.
  • Myopie: les rayons lumineux sont focalisés devant la rétine si l'œil est long ou si la puissance de focalisation est excessive, ce qui rend la vision des objets éloignés floue. Dans ce cas, l'enfant ne pourra faire aucun effort pour compenser la myopie et améliorer sa vision de loin.
  • Astigmatisme: il est dû à une inégalité de la courbure de la cornée, de sorte que les rayons sont focalisés sur divers points de la rétine, affectant à la fois la vision de loin et de près.

À la naissance, l'être humain n'a pas pleinement développé son système visuel. Nous ne sommes pas nés en voyant mais avec la capacité "d'apprendre à voir".

Malgré des structures oculaires complètes, le système visuel du nouveau-né est immature et se développera au fur et à mesure que le cortex cérébral recevra des stimuli appropriés et plus ou moins symétriques des deux yeux au cours des premières années de vie.

Les premiers mois de vie sont d'une importance particulière et peuvent être distingués en différentes étapes.

  • À la naissance, le bébé a une vision limitée à 20-30 cm, il ne perçoit que les sensations de lumière et d'obscurité, la mobilité de l'œil est très réduite ainsi que l'acuité visuelle.
  • À 2-3 mois, il sourit déjà et commence à suivre des objets en mouvement.
  • À partir de 3-4 mois, la vision en profondeur apparaît, l'enfant perçoit une plus grande variété de couleurs et focalise mieux.
  • À 6 mois, il peut fusionner les deux images rétiniennes d'un objet pour obtenir une vision binoculaire. À partir de ce moment, il a déjà appris à utiliser les deux yeux de manière coordonnée et cesse de «plisser les yeux».
  • Il faudra attendre 8 à 9 ans pour que la vision soit pleinement développée. C'est au cours des 4 premières années qu'a lieu la plus grande progression. Pendant cette période, le système visuel est très vulnérable, de sorte que toute cause qui conduit à une mauvaise vision d'un ou des deux yeux pendant l'enfance peut entraîner un manque de développement de la fonction visuelle conduisant à une amblyopie ou un problème d '«œil paresseux»

Symptômes

Il existe une série de signes et de symptômes qui peuvent indiquer l'existence d'un problème de réfraction et constituent un motif de consultation chez l'ophtalmologue:

  • Vision trouble
  • Clignement constant des yeux
  • Maux de tête et lourdeur des paupières
  • Rougeurs et démangeaisons oculaires fréquentes
  • L'enfant s'approche des objets ou est incapable de lire au tableau
  • Inclination de la tête pour fixer la vue (torticolis)

Quand faire un examen?

Le premier examen ophtalmologique doit être réalisé à la naissance par le pédiatre pour écarter la présence d'anomalies structurelles ou de problèmes oculaires congénitaux sévères.

Plus tard, et malgré l'absence de symptômes apparents, il est conseillé de procéder à un examen oculaire complet de la vue par un spécialiste à l'âge de 2-3 ans, pour évaluer le segment antérieur et postérieur du globe oculaire, détecter d'éventuels défauts de réfraction et évaluer l'état de motilité oculaire et exclure la présence de strabisme.

La fréquence des contrôles ultérieurs dépendra des résultats de ce premier examen, et par la suite, bien qu'il n'y ait pas de pathologie, il est recommandé d'effectuer des contrôles annuels jusqu'à l'âge de 8-9 ans, période au cours de laquelle l'apprentissage visuel se termine. À partir de cet âge, nous pouvons espacer les contrôles tous les deux ans jusqu'à la majorité.

Traitement

Le traitement des défauts de réfraction chez l'enfant, qu'il s'agisse d'hypermétropie, de myopie et / ou d'astigmatisme, se concentre sur l'utilisation de lunettes. Chez les enfants, il est important que les lunettes soient bien adaptées, confortables et stables.

Dans certains cas particuliers, ils peuvent être traités avec des lentilles de contact.

Selon la présence ou non d'un œil paresseux (amblyopie), un traitement par occlusion, généralement avec un patch, pourra être indiqué. L'utilisation de l'occlusion dépendra de chaque cas, en fonction de l'âge du patient, du degré d'amblyopie, etc.

Profesionnels qui traitent cette pathologie

Newsletter