Ce site utilise ses propres cookies et des cookies tiers. Certains de ces cookies sont indispensables au bon fonctionnement du site. Pour autoriser ou limiter les catégories de cookies, ou pour obtenir plus d'informations, configuration personnalisée.

Une cataracte secondaire c'est quoi?

La cataracte secondaire, également connue sous le nom d'opacification de la capsule postérieure est la complication la plus fréquente après une chirurgie de la cataracte, elle survient dans 3 à 50% des cas dans les 5 ans suivants la chirurgie de la cataracte et résulte de la migration et la prolifération des cellules épithéliales vers la capsule postérieure, ce qui entraîne une diminution de l'acuité visuelle.

La chirurgie de la cataracte consiste à retirer le cristallin opaque et à le remplacer par une lentille intraoculaire, la capsule qui contient le cristalllin n'est pas déplacée. La capsule du cristallin est une fine membrane transparente qui entoure le cristallin. Pour extraire la cataracte, nous faisons une fenêtre dans la partie antérieure de la capsule, laissant la capsule postérieure intacte afin d'implanter la lentille.

Cette capsule peut devenir opaque des mois ou des années après la chirurgie de la cataracte, conduisant à une cataracte secondaire.

 

Symptômes

Les symptômes les plus fréquents de la cataracte secondaire sont une diminution de l'acuité visuelle des mois ou des années après la chirurgie de la cataracte, ce qui nuit à la fois à la vision de loin et de près, en plus de l'éblouissement face au soleil ou aux phares de la voiture la nuit et d'une diminution de la perception des couleurs.

 

Prévention

Les progrès des techniques chirurgicales, notamment le polissage des cellules épithéliales capsulaires lors de la chirurgie de la cataracte, et les avancées des différents modèles de lentilles intraoculaires permettent d'éviter ou de retarder la cataracte secondaire.

 

Traitement

Pour restaurer la vision perdue, une ouverture ou fenêtre est pratiquée au centre de la capsule postérieure (capsulotomie), à ​​l'aide d'un laser YAG.

La capsulotomie au laser YAG est une procédure simple, ambulatoire et indolore. Elle se pratique en quelques minutes, après dilatation de la pupille du patient, sous l'effet de quelques gouttes d'anesthésique et le patient peut rentrer immédiatement chez lui avec un traitement par goutte.

La récupération visuelle est complète (s'il n'y a pas d'autres altérations oculaires au niveau de la rétine, du nerf optique ou de la cornée) et rapide, on constate une amélioration après quelques heures déjà. Après quelques jours, nous procédons à un examen de la vue pour vérifier l'évolution et un examen pour évaluer la nécessité ou non de changer les lunettes. Dans les deux cas, la capsulotomie améliorera au maximum la vision.

Bien qu'il s'agisse d'une procédure très sûre, certains patients rapportent la vision de «corps flottants» dans les jours suivants, probablement en raison de petits fragments résiduels de la capsule qui sont généralement réabsorbés et disparaissent en quelques jours, bien que dans des cas isolés, cette sensation puisse persister plus longtemps.

Il s'agit d'un traitement définitif en une seule séance, bien que dans des cas très exceptionnels, l'opacité se reproduise, ce qui contraint à répéter l'intervention.

Profesionnels qui traitent cette pathologie

Questions fréquentes

  • Non, la lentille est appuyée sur une surface connue sous le nom de capsule postérieure, et c'est la migration des cellules épithéliales sur cette capsule qui lui font perdre sa transparence, avec pour conséquence une perte de l'acuité visuelle.

  • La récupération est très rapide, pratiquement dès la fin de la procédure on peut déjà noter une amélioration au niveau visuel, mais l'amélioration est plus flagrante après quelques heures, lorsque l'effet des gouttes qui dilatent la pupille disparaît. La seule chose que vous remarquerez peut-être au début est la vision des corps flottants, mais elle est de nature transitoire.

Newsletter